Aktion 

Action pour protéger les migrants contre les disparitions forcées

Plus de 10 000 réfugiés, pour la plupart mineurs, sont présumés disparus dans l’Union européenne. Des migrants traversant la Méditerranée sont portés disparus, d’autres disparaissent en Afrique du Nord, au Mexique ou sur les routes migratoires inter-asiatiques.
Les migrants sont particulièrement exposés au risque de devenir des victimes de disparition forcée. Dans l’espoir d’une vie meilleure, c’est généralement dans des conditions précaires et sans protection qu’ils entament leur périple vers leur pays de destination, la plupart du temps sans même parler la langue du pays. Souvent, des semaines, des mois, parfois mêmes des années s’écoulent jusqu’à ce que des membres de leur famille parviennent à signaler leur disparition et partent à leur recherche, une entreprise pénible.

Les États ont pour responsabilité de protéger les migrants contre les disparitions forcées, de chercher les personnes disparues et d’élucider les cas de disparition forcée. 

Quel impact les disparitions forcées ont-elles sur les proches des victimes ? Qu’entreprennent les organisations locales de défense des droits de l’homme pour soutenir les proches dans leurs recherches et pour renforcer les droits des victimes ? Et que pouvons-nous faire, les organisations internationales et chacun d’entre nous, contre les disparitions forcées de migrants ? Durant les prochaines semaines, nous allons publier une série de contributions à ce sujet sur le site Internet www.gewaltsames-verschwindenlassen.de et donner la parole à des personnes concernées ainsi qu’à des experts.

Des représentantes et représentants d’organisations non gouvernementales et d’instituts de recherche ont créé la Coalition contre les disparitions forcées (Koalition gegen Verschwindenlassen). Au sein de celle-ci, ils travaillent depuis de nombreuses années sur des questions liées aux droits de l’homme. Les disparitions forcées de personnes constituent une violation des droits de l’homme cruel. Cela inclut également le fait que des parties empêchent systématiquement l’élucidation de cas de disparition forcée. Pour nous y opposer, nous avons décidé de faire un travail de relations publiques. Ensemble, nous aimerions sensibiliser de manière globale le public à ce sujet sur notre plateforme Internet.

Vous aussi, participez et envoyez-nous vos contributions ! Écrivez vos demandes aux responsables politiques sur une affiche ! Prenez-la en photo et envoyez-nous cette à aktion@gewaltsames-verschwindenlassen.de. Nous publierons vos contributions et demandes le 30 août 2020, à l’occasion de la Journée internationale des victimes de disparition forcée.

Vos photos doivent remplir les critères suivants: format JPG, format portrait, résolution de 72 dpi au minimum, hauteur minimale de 700 px.

« [O]n entend par „disparition forcée“ l’arrestation, la détention, l’enlèvement ou toute autre forme de privation de liberté par des agents de l’État ou par des personnes ou des groupes de personnes qui agissent avec l’autorisation, l’appui ou l’acquiescement de l’État, suivi du déni de la reconnaissance de la privation de liberté ou de la dissimulation du sort réservé à la personne disparue ou du lieu où elle se trouve, la soustrayant à la protection de la loi. » (Article 2 de la Convention internationale des Nations Unies pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées)

b3lineicon|b3icon-envelope-send||Envelope Send

Bleiben Sie informiert und abonnieren Sie unseren Newsletter „Verschwindenlassen“.
Alle drei Monate erscheint unser Newsletter mit einer Zusammenfassung der neusten Beiträge der Homepage und Neuigkeiten zum Thema Verschwindenlassen aus aller Welt.

Wenn Sie den Newsletter abonnieren möchten, tragen Sie sich bitte mit den folgenden Angaben in dieses Formular ein: